La gauche et l’islam, une histoire d’amour

La manifestation de l’ultra-gauche contre la neutralité religieuse de l’État prouve que l’alliance entre les forces progressistes et l’islam est belle et bien réelle. Comment analyser cette nouvelle concordance des luttes entre deux courants que tout semble pourtant opposer ?

Également

« Pas d’islamophobie au Québec » : Panique islamique !

Il a suffi au premier ministre François Legault de déclarer qu’il n’y avait pas d’islamophobie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *