L’État profond canadien et ses complices québécois

Entretien avec Richard Le Hir sur son article concernant l’État profond canadien et ses complices québécois.

Également :

La frustration est grande au sein de l’UPAC

Les procureurs réclament le départ de Louis Dionne

Enquête « approfondie » sur l’ancien ministre Tomassi

Pour en connaître le dossier complet concernant la corruption du gouvernement libéral, consultez le DOSSIER PLQ.

Également

La Presse comme OSBL – Un sale coup des Desmarais

On apprenait récemment que Power Corp. souhaitait transformer le média déficitaire La Presse en OSBL. …

Un commentaire

  1. Jean Claude Pomerleau

    Le Devoir 5 septembre 2017 :

    Le 26 avril, Yves Francoeur a déclaré que des procureurs aux poursuites criminelles et pénales n’ont pu porter des accusations de fraude et de trafic d’influence contre deux élus libéraux, dont un siège actuellement à l’Assemblée nationale.

    Selon le président de la FPPM, les deux députés auraient milité, durant l’ère Charest, en faveur de « modifications législatives en retour de contributions [de promoteurs immobiliers liés à la mafia italienne] au Parti libéral [du Québec] ».

    Ses déclarations ont placé le DPCP sous haute tension et contraint sa dirigeante, Annick Murphy, à enjoindre au ministère de la Sécurité publique de déclencher une « enquête policière de nature criminelle pour faire la lumière sur les allégations ».

    (…)

    http://www.ledevoir.com/politique/quebec/507350/l-enquete-sur-les-revelations-d-yves-francoeur-est-au-beau-fixe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *